La région est le berceau de race du cheval de trait Ardennais qui recense 671 juments mises à la reproduction soit environ 59% du cheptel national.

Connu et mentionné depuis l'Antiquité romaine où il sert à la remonte des armées, l'ardennais devient jusqu'au début du XIXème siècle l'une des meilleures races de chevaux de selle et de trait léger pour la traction du matériel d'artillerie militaire. Sous l'empire napoléonien, ils sont réputés pour avoir survécu à la campagne de Russie.

Cantonné au rôle presque unique d'animal de boucherie durant deux décennies, l'ardennais bénéficie au début du XXIème siècle d'un nouvel engouement dû au côté écologique de son utilisation pour l'entretien des espaces verts, le débardage en forêt et les loisirs en général, mais aussi à son habileté sur toutes sortes de terrains.

 Il est devenu la quatrième race de cheval de trait la plus représentée en matière d'effectifs. 

60% de l'élevage de chevaux de trait ardennais se situe en région Grand Est, avec 223 élevages et 671 juments mises à la reproduction (OESC 2014) pour 296 naissances en 2015.

Depuis plusieurs années le cheptel ardennais en région ne cesse de diminuer avec une perte de 28% du nombre des éleveurs et des juments mises à la reproduction entre 2010 et 2014, la baisse des effectifs est plus prononcée dans la région que sur l'ensemble du territoire national.

Produit très agricole il y a une dizaine d'années, on constate que l'élevage de chevaux de trait devient de plus en plus une activité de "Loisir" avec 46 % des élevages qui n'ont qu'une jument poulinière, 38% qui ont entre 2 et 5 juments et 16% qui ont plus de 5 juments poulinières.

Le cheval peut avoir de nombreuses utilisations: 

  • Débardage au cheval
  • Viticulture au cheval
  • Maraichage au cheval
  • Chevaux territoriaux et utilitaires
  • Eco-pâturage équin
  • Entretien des espaces naturels
  • Lait de jument
  • Viande de cheval ....

Le Grand Est se positionne comme la 1ère région de France pour l'utilisation du cheval utilitaire avec la Communauté d'Agglomération de Troyes Champagne Métropole dont 8 communes font appel à l'utilisation du cheval pour le ramassage du tri sélectif. La commune de Pont Sainte Marie a été la première à mettre en place ce ramassage depuis 2009 et les retours tant du point de vue économique qu'écologique ou sociétal sont positifs.

Les 2 vignobles de la région Grand Est font également appel au cheval en viticulture. 2 modèles existent à savoir les prestataires utilisateurs de chevaux de trait qui proposent leurs services aux viticulteurs ou la présence de chevaux dans les domaines viticoles.L'utilisation du cheval de trait dans la viticulture est certes un élément de communication important pour les viticulteurs mais l'utilisation du cheval pour le travail dans les vignes est réel d'un point de vue agronomique.

Le débouché viande reste toujours le principal débouché du cheval de trait ce qui a permis de sauvegarder les 9 races de chevaux de trait et notamment l'Ardennais dans notre région.

Les éleveurs de chevaux de trait du Grand Est doivent travailler au développement des débouchés de leur production afin de valorisation au mieux la production régionale et de redynamiser le cheptel de chevaux de trait qui fait partie intégrante du patrimoine régional et qui participe activement à l'entretien des milieux de façon écologique.

 

Membre :

Fédération Chevaux de Trait Grand Est